chefs de cuisine lille

Mange, Lille ! pour que Lille se révèle gastronome

Mange, Lille ! pour que Lille se révèle gastronome

Par  • le 14 octobre 2013 • Dans la catégorie DailyUne 

Montrer qu’à Lille, ça bouge aussi niveau gastronomie. Tel est l’objectif du collectif Mange, Lille !, qui organise son premier dîner à douze mains cette semaine. En attendant d’autres initiatives pour promouvoir les talents des chefs régionaux

.

 

Les chefs qui composent le collectif Mange, Lille !

Il y avait Mange Bruxelles, Mange Wallonie, il faudra désormais compter avec Mange, Lille !. Ce nouveau collectif, né il y a quelques semaines de la volonté de quelques passionnés de gastronomie, a un but : “montrer qu’entre Paris et les pays nordiques, il existe aussi une gastronomie diversifiée et innovante, dans le Nord – Pas-de-Calais”, explique Marie-Laure Fréchet, journaliste notamment chez Atabula, et l’une des instigatrices du mouvement. Car qu’on se le dise, la gastronomie nordiste, ce ne sont pas seulement le maroilles et les moules, images d’Epinal allégrement entretenues. Ah oui ?

MINI-POLÉMIQUE POUR LE CALENDRIER DES CHEFS 2014

La photo n’a pas plu au site Les Nouvelles News. Quelle photo ? Celle du  Calendrier des chefs » du Nord-Pas-de-Calais qui met en scène sur l’une de ses pages le chef Eric Delerue entouré de femmes dénudées. Le cliché signé Thomas Muselet fait bondir le site : “Les femmes sont soit des objets sexuels, soit de pauvres nigaudes malhabiles, qui ne peuvent évidemment pas être un grand chef étoilé. Affaire réservée aux hommes.” La réponse des principaux intéressés, qui plaident la caricature, est, elle, à découvrir sur le site Atabula.

Pour casser les clichés, le collectif a décidé de réunir des jeunes chefs prometteurs. On y retrouve par exemple Florent Ladeyn, l’ex-candidat de Top Chef qui doit prochainement ouvrir un nouveau restaurant à Lille après le Vert Mont à Boeschèpe, Steven Ramon (ex-Laiterie…, il va ouvrir son restaurant), Laure Platiau (La Laiterie), Nicolas Pourcheresse (le Saint-Jo), Patrick Bragato (le Trademark), Maxime Schelstraete (Méert). Six jeunes chefs dans l’air du temps qui organiseront d’ailleurs un dîner à douze mains ce mercredi au Saint-Jo à Lille (c’est complet) pour inaugurer les actions du collectif à venir. “L’idée est de faire des événements réguliers, d’investir d’autres lieux que des restaurants, de faire connaître la richesse de notre gastronomie… le tout sans but lucratif.” Affaire à suivre

Articles vedettes

Archives